LES CARACTERISTIQUES ECOLOGIQUES DU QUARTIER

Au niveau de ses finalités écologiques, le quartier Vauban va au-delà des objectifs actuels. Il sert de laboratoire du développement durable . Outre le photovoltaïque (PV), Fribourg y développe un grand nombre de concepts écologiques, avec l'aide des futurs habitants et investisseurs.

La première étape fut de travailler avec un organisme qualifié : le service d'approvisionnement en eau et en alimentation en énergie de Fribourg (FEW AG), actuel BADENOVA. Il est nommé responsable de l'alimentation en énergie du quartier Vauban. Il travaille ainsi en étroite relation avec le forum Vauban dans la mise en place de conseils et d'accompagnement des futurs constructeurs : promotion de l'emploi des appareils ménagers économes en énergie, bâtiments faibles consommateurs d'énergie, installation de panneaux solaires, etc. Il a été chargé de mettre en place une centrale à cogénération fonctionnant aux copeaux de bois, issus de la Forêt Noire (une centrale de cogénération produit de l'énergie pour le chauffage mais aussi de l'électricité). En parallèle, certains groupes de construction ont construit leur propre système énergétique.

La production d'électricité photovoltaïque est encouragée. Il en existe trois grands producteurs à Vauban :

•  la Solarstrom AG, qui gère les installations situées sur le garage Vauban

•  le lotissement solaire de l'architecte Rolf Disch ( Solarsiedlung )

•  les installations individuelles mises en place par les particuliers

De nombreux toits du quartier hébergent des panneaux solaires, PV principalement. Près de 65% de l'électricité utilisée par le quartier Vauban provient de tous ces panneaux ainsi que de la centrale à cogénération.

Outre cet accent mis sur le tout-solaire, d'autres concepts écologiques sont mis en pratique dans le quartier :

•  les canalisations classiques d'eaux pluviales sont remplacées par un système de tranchées filtrantes ;

•  les toilettes des écoles fonctionnent à l'eau de pluie ;

•  les particuliers sont invités à récupérer l'eau de pluie sur leur terrain et à la recycler pour certains usages : toilettes, jardins.

•  le biotope préexistant est maintenu, notamment les abords du ruisseau St Georgener Dorfbach .

•  de nombreux arbres, âgés de près de soixante ans, sont intégrés dans le projet ;

•  les constructions sont faiblement consommatrices d'énergie ;

•  l'emploi de matériaux sains est encouragé ;

•  la place de l'automobile est réduite et les transports « doux » sont développés ;

•  les courtes distances sont privilégiées ;

•  le quartier est ventilé par de nombreux espaces ouverts (parcs, rues).

Ces mesures d'économie d'énergie et de réduction de la production de CO2 sont fortement présentes dans les constructions du quartier. Les bâtiments ne doivent pas consommer plus de 65 kWh/m² par an en énergie .

De nombreux labels sont présents et poussent les principes énergétiques à leurs limites actuelles. Ainsi l'Habitat passif, Passivhaus , ne consomme que 15 kWh/m² par an, soit quatre fois moins que la norme maximum autorisée à Vauban. Le label Habitat à basse énergie ( Niedrigenergiehaus ) correspond à une consommation de 55kWh/m² par an. Un autre type de construction, dit maison « active »
( Plusenergiehaus ), optimise les apports énergétiques solaires, au point de produire plus d'électricité qu'il n'en requiert.

Tous ces labels, adaptables tant pour les habitations que pour les lieux de travail, ont besoin d'une implantation spécifique, relative à l'orientation du soleil. Ils influencent les tracés du plan, notamment le parcellaire.

Le forum Vauban a joué un rôle important en dynamisant le projet et en étant le médiateur entre la ville et les habitants . De grands efforts de conseils et d'accompagnement des projets privés ont été nécessaires afin de soutenir les divers principes écologiques et les faire accepter par les futurs habitants. Les Baugruppen qui se sont associés à sa démarche ont également contribué au succès du quartier. Sans cette importante participation citoyenne, le quartier Vauban n'aurait certainement pas vu le jour tel qu'il est actuellement. Fribourg a eu l'intelligence de privilégier le dialogue et la participation afin de bâtir au mieux le projet.

caractéritiques écologiques
Contacter l'auteur
C.LEHR © 2004-2006